8 octobre : grève nationale dans tous les etablissements de santé, sociaux ou medico-sociaux.

Publié le 01/10/2019 (mis à jour le 07/10/2019)
La fédération CFDT Santé-Sociaux dépose un préavis de grève national pour l’ensemble des personnels des établissements sanitaires, sociaux et médico- sociaux publics et des ESPIC :
 du LUNDI 7 OCTOBRE 2019 – 20 heures au MERCREDI 9 OCTOBRE 2019 – 8 heures
Les agent.e.s et salarié.e.s font chaque jour leur part du travail dans les entreprises dans des conditions de plus en plus inacceptables, dans tous les établissements de santé, sociaux ou médico-sociaux. Les travailleur.euse.s payent des années de réforme incessante, d’absence d’évaluation de ces réformes, de défaut d’anticipation, de déni de reconnaissance de la richesse − pour la société − des métiers du social et du sanitaire. Et tout cela dans l’indifférence générale des politiques.

Bandeau grève du 8 octobre 2019 from Fédération CFDT santé sociaux on Vimeo.

 
Les premiers éléments connus du projet de loi de finances de la Sécurité sociale ne sont pas de nature à changer cette tendance.
 
La fédération CFDT Santé-Sociaux demande une augmentation de l’ONDAM qui permette :
 
• une revalorisation salariale de l’ensemble des professionnel.le.s,
 
• la mise en adéquation des effectifs afin d’assurer la qualité de la prise en charge des usagers et l’application de la législation sur le temps de travail.
 
La CFDT Santé-Sociaux réaffirme qu’améliorer l’accompagnement, les services et les soins envers les personnes âgées, malades, fragilisées est indissociable de l’amélioration des conditions de travail et de rémunération des professionnel.le.s.
 

C’est pourquoi une mobilisation est prévue devant le ministère des Solidarités et de la Santé à partir de 13h30, le mardi 8 octobre, mais aussi des actions locales dans les territoires.

Laurent Berger, Secrétaire général de la CFDT sera présent à partir de 15h pour soutenir le mouvement et l’ensemble des salarié.e.s de notre secteur.

La CFDT Santé-Sociaux porte la voix des travailleurs et travailleuses du sanitaire, du social et du médico-social qui souffrent au quotidien de ne pas pouvoir exercer leur métier dans des conditions respectueuses de la dignité des usagers. Elle réclame un véritable engagement du gouvernement à travers des financements à hauteur des besoins du secteur.

TÉLÉCHARGEMENT DE FICHIERS