CCN 51- Complémentaire Santé : La CFDT Santé-Sociaux dénonce une parodie de négociation

Publié le 12/09/2019 (mis à jour le 13/09/2019)

La mise en place du reste à charge zéro pour les lunettes, appareils auditifs et couronnes dentaires exige une redéfinition du régime mutualisé de la CCN 51.

Pourtant, la CFDT Santé-Sociaux ne sera pas signataire de l’avenant modifiant les garanties.

maladie(1)

Pour la CFDT Santé-Sociaux, cet avenant consacre l’absence de dialogue social avec la Fehap.

En effet, la CCN 51 affiche une seule séance de négociation au compteur.

Simple question de forme ? Pas seulement : pour maintenir l’équilibre financier du régime, la seule piste envisagée par la Fehap est de puiser dans les réserves, sans aucune contrepartie pour les salarié.e.s.

Les réserves constituées, rappelons-le, sont le fruit des cotisations des options souscrites et financées à 100 % par les salarié.e.s. Leur raison d’être est d’améliorer le régime, et in fineles garanties pour les salarié.e.s, et non de maintenir l’équilibre budgétaire des établissements.

La CFDT Santé-Sociaux demande la réouverture des négociations.

Elle réitère ses revendications, qui n’ont fait l’objet d’aucun débat sérieux : la gratuité de la complémentaire santé le premier mois pour les salarié.e.s en contrat court, la prise en charge de la portabilité par les employeurs, la mise en place du versement santé, le plafonnement des tarifs pour les retraité.e.s.