L’EFS, un service public unique et des professionnel·le·s à sauvegarder

Publié le 02/04/2021

L’EFS est un établissement public de l’État et est placé sous la tutelle du ministre en charge de la Santé et des Solidarités.

Sa mission première, qui est une mission de service public, consiste à assurer l’autosuffisance de la France en produits sanguins.

PHANIE 150446(1) 600x610

Depuis 2001, les 9 000 salarié·e·s sont régis par une Convention collective qui n’a à ce jour fait l’objet d’aucune rénovation quinquennale.

La fédération CFDT Santé-Sociaux demande une enveloppe budgétaire pour l’EFS à la hauteur des besoins de revalorisation et de rémunération afin de conserver son attractivité. Cette enveloppe devra être a minima comparable à ce qu’ont obtenu la FPH et l’associatif pour le secteur sanitaire lors du Ségur.

Dans le contexte actuel, l’EFS doit faire face aux impacts de la modification des règles en matière de TVA, de la baisse de la subvention CNAM de 10 M€ et des surcoûts liés à la Covid d’environ 12 M€.

La fédération CFDT Santé-Sociaux s’inquiète de la dégradation économique à venir de l’EFS, des conséquences sur les professionnel·le·s, sur l’emploi ainsi que sur la pérennité de son activité.

Les professionnel·le·s de l’EFS sont une partie intégrante du système de soins français et assurent une mission de service public. Ils possèdent les mêmes diplômes que leurs collègues hospitaliers et doivent obtenir la même reconnaissance.

La fédération CFDT Santé-Sociaux, déterminée à obtenir cette reconnaissance, va prochainement porter ses revendications pour l’EFS au Ministère.

TÉLÉCHARGEMENT DE FICHIERS